Les montées aux refuges - Historique 2014

  Combe Madame - le 4 juillet        Le Parcours

Nous étions 4 au RDV ce vendredi 4 juillet (Stéphane, Norbert, Thomas et moi), malgré les orages généralisés annoncés nous avons effectué cette première montée de la série jusqu'au refuge en mode rando rapide et en passant à travers les fortes averses. 
Paradoxalement alors que la Ferrière est souvent arrosée lors d'orages, ce soir-là nous fumes plutôt préservés, au refuge ils n'ont vu que nous ce jour-là donc ça valait le coup de se mouiller un peu.
Nous espérons du beau temps pour les prochains RDV, il y aura dans tous les cas quelqu'un sur place même en cas de très mauvais temps car il y a toujours une possibilité de repli vers une solution adaptée aux différents caprices de la météo.
A vendredi prochain RDV 18h pour un départ 18h30. Gilbert

  Pincerie - le 11 juillet         Le Parcours

Pincerie le brouillard "qui perd Gagne" :
Nous étions 9 au départ de cette montée, la course commence à une allure classique pour ce genre d'épreuve chacun trouve son rythme et on s'attend à une empoignade Norbert/Stéphane pour établir un temps de référence, c'est sans compter sur le brouillard présent dès mi-course, Norbert est le plus en forme mais il ne connait pas le terrain, alors que les coureurs lèvent le pied et se regroupent en duo pour affronter le brouillard Norbert accélère encore pour maintenir sa première place.
Les coureurs arrivent les uns après les autres à Pincerie accueillis par René avec chocolat et thé (grand merci à lui) devinez qui a gagné cette course, Norbert??
Tout le monde est à Pincerie sauf Norbert, connaissant l'animal nous ne sommes pas trop inquiets nous décidons de rejoindre la vallée en passant par le Pleynet emmenés par Nicolas qui nous guide dans le brouillard sans faillir.
Arrivés aux voitures nous espérions trouver Norbert mais il n'est pas là...
Quelques minutes plus tard je reçois un coup de fil de ma cousine habitante de Theys, alors que j'attendais un bonjour de sa part, elle me passe mon pote Norbert qui emporté par son élan a basculé par-dessus la montagne et coup de chance dans son malheur alors qu'il voulait donner de ses nouvelles au plus vite il tombe sur ma cousine sans la connaitre qui doit être la seule personne de Theys à avoir mon N° de tel enregistré...
Les participants sont d'accord pour donner la victoire à Norbert, lorsque il s'est rendu compte qu'il était perdu et sans doute sur le mauvais versant, il a choisi de regagner au plus vite la vallée et de prévenir les potes il a très bien réagit par contre il avait laissé son portable dans la voiture et ça ce n'est pas bien.

  Les 7 laux - Le 18 juillet       Le Parcours

De Fond de France au lac noir.
10 coureurs ont répondu à l'appel de cette montée aux 7 Laux, nous convenons entre participants de prendre les chronos à l'arrivée au lac noir (1er lac) 1000m de dénivelé.Dès 18h15 un groupe de 4 s'élance en mode rando rapide. Puis à 18h30 les "cabris énervés" démarrent en trombe pour établir un temps de référence, Manu se chargera de mener le groupe au sommet en 50mn28 talonné par Stéphane et Norbert. L'équipe se reconstitue progressivement à côté du premier lac puis quand tout le monde est là nous nous dirigeons en petite foulée vers le refuge pour prendre un verre et apporter un bonjour d'en bas. Nous discutons avec les clients du refuge et les gardiens en profitant pleinement de cette fin de journée dans ce cadre remarquable des lacs des 7 Laux dont on ne peut pas se lasser.Tout le monde apprécie ce moment de détente sauf un coureur qui est encore en train de se battre contre la pente et que nous voyons surgir en plein effort c'est Jean Marie qui est arrivé un peu en retard au RDV mais encore dans les temps pour boire un coup avec nous.
Le rdv est donné vendredi 25 à côté du musée de Pinsot pour une arrivée au Crêt du Poulet, avec quelques ex-eaquos au classement général la bataille promet d'être acharnée.

  Crêt du poulet - le 25 juillet        Le Parcours        PLUS DE PHOTOS

Le Crêt du poulet : des guêpes, un début d'orage, un arbre renversé, un sol glissant, un chrono et une bande d'énervés on mélange bien tout ça un soir de juillet et on a tout ce qu'il faut pour ne pas s'ennuyer!
17 coureurs ont fait le déplacement pour notre rdv du vendredi, on notera la balade décontractée de Rémi qui est monté en courant de St Pierre, il arrivera 3ème au sommet puis redescendra directement chez lui, belle façon de rentabiliser une sortie.
Sur la ligne de départ la présence des coureurs de BGSA du GUC et du DSA nous promet une montée sans répit, Alain donne le départ le petit groupe démarre très fort. Sam parti comme un diable sera le premier à pousser son cocorico au refuge en 54'40 talonné par Lionel et Rémi dans la même minute, promesse tenue!!
Notre groupe se reforme dans le refuge ou nous trouvons de l'abri (début d'orage) et une boisson, quelques échanges avec les gardiens qui apprécient de recevoir notre équipe en cet été décidément trop humide.
Dany arrive et nous annonce qu'il n'y a plus personne derrière lui pourtant il manque un coureur, Norbert?? Non cette fois c'est Philippe qui est sorti de l'itinéraire à Montarmand pour s'offrir une petite rallonge en passant par le hameau des "Princes" quoi de plus normal pour lui qui est reconnu unanimement comme étant le prince du Planchamp.
La descente s'effectuera par le même chemin on y laissera un pouce retourné (chute) et quelques piqûres de guêpes à souligner le manque de jugeote des guêpes de Pinsot qui se sont acharnées à piquer Norbert alors qu'il est évident que ce n'est pas lui qui a la peau la plus tendre.
Le RDV est donné vendredi prochain au pont du Veyton pour avaler le profil particulier de cette montée à la Pierre du Carre.

  Pierre du carre - le 1er août       Le Parcours        PLUS DE PHOTOS

David arrondi les angles à la Pierre du Carre.
Un vendredi soir plein de bonnes surprises. Tout d'abord il ne pleut pas.
Ce soir nous serons 20 à défier cette montée (la plus dure de la série), 6 filles s'alignent sur la ligne de départ.
Pas mal de nouvelles têtes ramenées par Fred et Belle Grimpe, notre photographe habituel et Thierry sportif convalescent qui après plusieurs mois d'arrêt retrouve la mobilité et le grand air.
Jean Marie nous fais découvrir les deux trophées qu'il a créé confirmant (si besoin était) la bonne idée que nous avons eu de lui confier cette tâche.
On sent les coureurs très motivés pour avaler les 4 bornes de faux plat montant et enchainer par cette montée très directe sur les pentes du Veyton, une question se pose est-il possible d'avaler cette grimpée en moins d'une heure?
GO, c'est parti très vite la pente est là, le rythme des premiers est vraiment soutenu, les cœurs s'affolent, les poumons n'arrivent plus à suivre, Nolwenn et Emma les deux plus jeunes qui n'avaient jamais participé à ce genre de course suivent le mouvement en se demandant "mais qu'est-ce-qu'on fout là", il faut préciser que la chose leur avait été présenté comme une petite sortie du soir genre entrainement cool tout à fait accessible, il parait qu'il y a même des gars qui devaient les attendre.
Juste avant le refuge encore une surprise Youcef est en embuscade photo et ne rate aucun coureur on aura plein de souvenirs.
Les habitudes étant prises nous commandons à Guylain (gardien) des boissons en échangeant nos commentaires et chronos, alors ça s'est fait en moins d'une heure?
Les traditionnels cabris du vendredi comparent leurs temps oui certains ont réussi à mettre moins d'une heure les autres à peine plus sauf un: David. il a explosé le chrono en 51'30 .... moi qui croyais que les gars de Belles Grimpes étaient imbattables.... du coup je change d'idole, désormais the best c'est David....  Gilbert.
PS: Sur le site de "Belles Grimpes Ski Alp", les récits vus par la tête de course sont sympas à lire.

  L'oûle - le 8 août       Le Parcours

L'orage de 18h30.
Les participants étaient motivés pour cette dernière montée.
18h les premiers arrivent au RDV le ciel se charge et bien sûr on commence à se poser des questions sur la faisabilité de cette montée, on est face à une situation météo "comme dans un livre" ou l'orage s'installe implacable!
18h20 Stéphane arrive en vélo en même temps que les premières gouttes, tout le monde se réfugie dans les voitures, des trombes d'eau tombent du ciel, un violent orage éclate avec tonnerres et éclairs qui font trembler les montagnes.
Dans ces conditions il est évident que nous devons renoncer, on se prend une douche à courir d'une voiture à l'autre pour faire le point, tout le monde est d'accord on annule.
18h50 la pluie baisse en intensité tout le monde s'est habillé, réunion sous les dernières gouttes "Et si on la faisait quand-même?"
19h après avoir changé d'avis plusieurs fois, il y a même des gens qui sont déjà partis c'est décidé on lance un départ.
11 coureurs s'alignent et GO c'est parti le premier ruisseau à 100m est un torrent peu importe les pieds mouillés, tout le monde cours, puis arrivés au départ de l'alpage du Plan le petit cours d'eau si calme d'habitude est un torrent de boue le groupe de tête marque l'arrêt se posant des questions sur la suite " Comment doit être le ruisseau du Perthuis?".
On ne peut pas faire une course dans ces conditions, on renonce?
Oui mais Philippe qui est un lascar à ne pas se laisser impressionner par un orage était parti un peu avant, nous décidons donc de monter en mode rando rapide pour rejoindre Philippe et dire un bonjour au refuge, notons qu'à ce jeu-là le premier à mis moins de 40 mn.
A la fin de la montée et ensuite au refuge nous profitons d'excellentes conditions météo et nous prenons un verre avec pour décor un super coucher de soleil qui confirme (si besoin était) qu'il faut toujours y croire.
Conclusion, l'orage était très fort et très ponctuel on a fait une sortie malgré ça, pas de chrono pour cette fois ci, pas de photos mais par contre Youcef et Mouss partis à 17h45 pour être à l'arrivée et prendre des photos ont pris la DOUCHE de leur vie quand l'orage a éclaté ils étaient presque au refuge, ils ont fait toute la descente avec grêle, trombes d'eau et tonnerres, on comprend qu’il n’ait pas insistés pour la refaire avec nous.
Le premier bilan de notre challenge est qu'il reste pour l'année prochaine 2 temps de référence à établir et 4 records à battre.
Au classement général il y a 2 ex-aequo hommes et 2 ex-aequo dames, la sortie du 15 aout (rdv à 9h à Pinsot) est maintenue même si nous savons qu'il n'y a pas grand monde de dispo ce jour-là, dans tous les cas les ex-aequo ne serons pas présents, nous remettrons donc les trophées lors de la montée au Crêt du Poulet qui aura lieu (date à définir fin sept début oct) à St Pierre d'allevard.
Grand merci à tous ceux qui se sont unis à cette manifestation. Gilbert